17ebis RDV BIEN-ETRE, SANTE & NATURE EN VILLE


Mardi 16 octobre 2018 de 14h à 16h

18, rue Chevreul,  Lyon 7e – salle 604

Titre du séminaire : Être jeune et happy aux marges de l’Île-de-France

Interventions : Catherine Didier-Fèvre, Docteur et chercheur associé à l’UMR EVS

Animation :   Lise Bourdeau-Lepage, Professeur – UMR EVS

Présentation du séminaire

Cet appel au tournage du clip de Happy de Pharell Williams (Cf. Image) renvoie au bonheur de vivre-ensemble dans ces territoires périurbains très ruraux, situés aux marges de l’Ile-de-France, y compris pour des jeunes (15-20 ans) souvent présentés comme captifs dans un territoire basé sur l’automobilité.

À partir d’entretiens semi-directifs menés auprès de jeunes comme d’acteurs du territoire, de traitement de données quantitatives se dessine une géographie du bonheur de vivre ensemble, dans les campagnes du Bassin parisien. Dans ces espaces faiblement densément peuplés, où les réseaux de transport en commun sont peu développés, des jeunes cherchent à mener une vie semblable à leurs homologues urbains : sortir, aller à des soirées, se rendre en boîte de nuit, rencontrer leurs amis quand ils le désirent, pratiquer des activités de loisirs sportifs comme culturels, le tout sans avoir à demander à leurs parents de les y conduire en voiture. Pour cela, ils exploitent les ressources de la proximité, en s’appuyant sur les initiatives communales ou intercommunales à destination de la jeunesse, en s’émancipant de ces espaces en mobilisant tous les moyens à leur disposition.

Ce bien-être qui transparaît à travers les témoignages est constitué des petits bonheurs de vivre ici au quotidien mais aussi des projets de vie incluant les espaces périurbains et la maison individuelle dans une géographie d’un bonheur futur. Au cœur de la construction identitaire vécue par les jeunes, les espaces périurbains, au présent comme au futur, sont bien The place to be !

Bibliographie

Aragau C., Didier-Fèvre C. & Rougé L., 2015. « Les enfants, une pièce maîtresse du puzzle périurbain », Les Annales de la Recherche urbaine. Paris, N°111, 2016. http://www.annalesdelarechercheurbaine.fr/IMG/pdf/ARU111-03.pdf

Didier-FÈvre C., 2013. « Être jeune et habiter les espaces périurbains : la double peine ? » Géoregards, N°6, Neuchâtel, pp. 35-52.

Didier-FÈvre C., 2018. « La nuit, une nouvelle frontière pour les jeunes des espaces périurbains ? », Géoconfluences, http://geoconfluences.ens-lyon.fr/informations-scientifiques/dossiers-regionaux/france-espaces-ruraux-periurbains/articles-scientifiques/jeunes-periurbains-la-nuit


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.